Logo du Groupe FindGest

🌟 Opportunité du moment : Investissement à formule à 5% par an, capital garanti

Les donations entre vifs, l’article 894 du Code civil

Dans cet article, nous vous parlerons de la donation entre vifs, son mécanisme, les conditions.

Simulation offerte & Instantanée

474 dispositifs fiscaux

75 investissements référencés

Sommaire

La donation entre vifs constitue un mécanisme juridique fascinant et complexe, jouant un rôle crucial dans le transfert de propriété d’un individu à un autre.

En plongeant dans les principes qui régissent cette pratique, on découvre une structure à la fois rigide et délicate, reposant sur le consentement mutuel et l’engagement irrévocable.

Le cadre légal de cette donation

Selon l’article 894 du Code civil, la donation entre vifs est définie comme un acte par lequel le donateur se dépouille actuellement et irrévocablement de la chose donnée en faveur du donataire qui l’accepte.

Cette définition souligne la nature immédiate et définitive de l’acte, où le donateur perd la propriété de l’objet donné dès l’acceptation par le donataire.

Bien que la donation entre vifs soit un acte généreux, elle n’en reste pas moins un contrat, nécessitant un accord de volontés entre le donateur (celui qui dispose) et le donataire (celui qui reçoit). Ce consentement mutuel est essentiel pour la validation de l’acte de donation.

Toutefois, il est important de noter que ce contrat est de nature unilatérale, dans la mesure où seul le donateur a des obligations à remplir.

Les caractéristiques principales

La donation entre vifs se caractérise par ses effets immédiats. Dès que la donation est acceptée, le donateur perd instantanément la propriété de l’objet donné.

Ce transfert de propriété sans délai est une particularité importante qui distingue la donation entre vifs d’autres formes de transferts ou de contrats.

Irrévocabilité de la donation

Une autre caractéristique distinctive de la donation entre vifs est son caractère irrévocable. Une fois que la donation est effectuée, le donateur n’a plus le droit de revenir sur sa décision.

Il ne peut se réserver dans l’acte la possibilité de rétracter son consentement, ce qui renforce la sécurité juridique du donataire.

En conclusion, la donation entre vifs est un contrat riche en nuances, encadré par des règles strictes qui garantissent à la fois la protection des intérêts du donataire et le respect de la volonté du donateur.

Son étude offre un aperçu précieux des principes de droit civil qui gouvernent les interactions humaines et les transferts de propriété.

L'exclusivité n'est plus un privilège

Simulez, Investissez, Profitez

Logo Know By FindGest Trouvez votre agence en quelques secondes

Prochainement

Trouvez votre agence en quelques secondes !

Nouveaux articles
Avantages de l'épargne salariale pour les professions libérales

Avantages de l’épargne salariale pour les professions libérales

fin de report d'imposition 150 OBTER

Fin du report d’imposition à travers le 150 OB-TER

simulateur droit de succession

Simulateur droits de succession abattement