Logo du Groupe FindGest

Profession médicale : Comment réduire ses impôts ?

Picture of Maxime ROY
Maxime ROY
Dans cet article, nous verrons en détail comment optimiser l’imposition et la rémunération si vous êtes en profession libérale, et quels dispositifs de réduction d’impôt sont les plus adaptés et pertinents pour vous. 🔍
Sommaire

Découvrez vos possibilités d’investissement

100% des investissements sont référencés !

Quand nous sommes en profession libérale de santé, nous sommes pas autant couvert qu’un salarié pourrait être dans le privé ni même un fonctionnaire.

En ce qui concerne les impôts, même problème, un professionnel libérale va payer des cotisations en plus de l’impôt qu’il devra payer.

Nous verrons dans cet article, comment optimiser et réduire votre impôt en tant que professionnel de santé si vous êtes en libérale en qualité de médecin, dentiste, infirmière…

1) Le choix du Régime fiscal : Micro BNC ou le réel

A) Le régime micro-BNC

Il n’est possible que pour les médecins enregistrant moins de 77 700 € de chiffres d’affaires  sur une des 2 années précédant l’année en cours ou pour ceux qui s’installent en libéral

En clair, vous allez avoir un abattement forfaitaire de 34% sur votre chiffres d’affaires. Si vous réalisez un CA de 77 000 et que vous optez pour le micro BNC, vous serez imposés sur la base de 50 820€.

Il s’agit de ce montant qui sera imposé à l’impôt sur le revenu (IR) en prenant en compte le tableau suivant :

Voici le tableau correspondant au barème de l’impôt sur le revenu pour l’année 2024 :

Fraction du revenu imposable (pour une part)Taux d’imposition à appliquer sur la tranche
De 11 295 € à 28 797 €11 %
De 28 798 € à 82 341 €30 %
De 82 342 € à 177 106 €41 %
Supérieur à 177 106 €45 %
Tableau IR 2024

Ces taux s’appliquent pour une part de quotient familial.

Si vous êtes célibataire (1 part), le montant d’impôt sur le revenu qui vous sera demandé est de 16 300€

De plus, vous allez devoir payer des cotisations en fonction de votre régime d’affiliation comme la CARPIMKO.
Les cotisations sociales sont calculées en fonction de votre CA mais peut vite atteindre 20% de celui ci.

En prenant l’exemple que les cotisations sont à hauteur de 20% de votre CA, vous serez redevable chaque année de 20% de 77 000€, soit 15 400€ !

Enfin, vous serez potentiellement redevable de la CFE (cotisation foncière des entreprises) et la cotisation à l’Ordre des Médecins.

profession libérale et réduction d'impôt

B) Le régime réel BNC

Dans ce choix de régime, vous n’allez pas avoir d’abattement. Par contre, vous allez pouvoir déduire vos charges et cotisations liées à votre activité ! ✔️

Vous allez pouvoir déduire :

  • Vos cotisations Carpimko, CARCDSF ou encore CAVP si vous êtes pharmacien
  • Votre cotisation CFE
  • Les charges liées à votre exercice, les frais de déplacement

Vous l’aurez compris, entre les cotisations sociales, les charges, le régime réel est le plus avantageux dans de nombreux cas. Sauf cas particulier, privilégiez le régime réel.

Pour savoir quel régime choisir, vous devez simplement calculer si vos frais réels sont supérieur à 34% de votre CA.

2) Les solutions pour réduire son impôt en tant que profession libérale

L’enjeu est double pour un professionnel libérale : préparer votre retraite et optimiser votre imposition

Pour que vous puissiez allier les deux en seul et même dispositif, vous avez la solution du plan épargne retraite individuelle (PERIN)

Le Plan d’Épargne Retraite, c’est quoi ?

C’est un dispositif encadré par l’État permettant de déduire 100 % des cotisations versées dessus. Pour expliquer plus précisément :

Supposons que vos gains en 2023 s’élèvent à 100 000 €, ce qui équivaut à votre revenu fiscal de référence.

En décembre 2023, vous choisissez de verser 10 000 € sur un plan épargne retraite.

Grâce à ce dispositif, vous ne serez pas imposé sur l’intégralité de vos 100 000 €, mais plutôt sur 90 000 €

Si votre taux d’imposition est de 41 %, chaque euro versé dans un plan épargne retraite représente une économie d’impôt de 41 centimes !

De plus, votre épargne retraite est placée et valorisée dans des supports financiers tels que :

  • L’immobilier
  • La bourse
  • Le Private Equity
  • Les matières premières
  • Les fonds à formule

Le choix est vaste et la perspective de rendement sur un contrat bien géré est de 6%/an net de frais.

Autre dispositif pour diminuer drastiquement votre impôt, le Private Equity

Le Private Equity ou FCPI vous permet d’investir dans des entreprises non cotés en bourse et l’objectif est de soutenir des entreprises françaises innovantes, dans des secteurs à fort valeur ajoutée comme l’IA, la santé, la nutrition, la cybersécurité.


En contrepartie de cet investissement, vous allez percevoir de la part de l’ETAT, une réduction d’impôt de 23 à 50% selon le fonds d’investissement.

Admettons vous investissez 10 000€, vous pouvez percevoir jusqu’à 5000€ de réduction d’impôt !

De plus, l’objectif de cet investissement est de générer une plus value à horizon 7/9 ans. Les entreprises ou vous avez investi vont se développer et derrière, le fonds d’investissement va vendre ses titres de participation au moment le plus opportun, quant l’entreprise vaudra plus cher.

2) L’investissement à travers un groupement forestier

Ce dispositif fiscal va vous permettre de soutenir l’économie forestière française, réduire votre imposition, générer des revenus complémentaire et organiser votre transmission.

  • Exonération d’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) : Cet investissement ne fait pas partie de l’assiette imposable de l’IFI.
  • Réduction d’impôt de 25 % sur l’Impôt sur le Revenu.
  • Exonération complète de la plus-value immobilière après une détention de 30 ans.
  • Abattement de 75 % sur vos droits de succession pour le montant de vos parts de forêt.

3) La loi Girardin : Un dispostif qui existe depuis 1985 (ex loi Pons)

Lorsque vous investissez dans un projet sous la loi Girardin industriel, vous financez l’acquisition de matériel industriel mis en location auprès d’une entreprise en Outre-mer en 2023.

En retour, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt qui dépasse votre investissement initial, avec des avantages qui se matérialisent dès 2024.

Le taux de cette réduction d’impôt dépend de divers facteurs tels que la nature, le lieu et la date de l’investissement. En règle générale, elle se situe entre 110 % et 120 % du montant investi. Cette réduction d’impôt est entièrement acquise l’année suivant celle de l’investissement.

Par exemple, si vous investissez 10 000 €, vous récupérez non seulement votre investissement initial, mais aussi une augmentation de 10 %, soit 11 000 €.

Idéal pour les professions médicales !

Dernier montage, la création d’une SEL et d’une SPFPL : voir l’article

Découvrez vos possibilités d’investissement

100% des investissements sont référencés !

Nouveaux articles
statut impatrié conditions éligibilité avantages

Régime imparités : exemple, éligibilité, exonération, avantages

Voir cet article
Renégocier PRA

Comment renégocier les pénalités de remboursement anticipé ?

Voir cet article
financement banque personne âgée

Financer son prêt immobilier en étant âgé

Voir cet article
Avez-vous aimé l'article ?
Avis / Contenu
Partagez notre expertise