Logo du Groupe FindGest

Optimiser fiscalement son imposition : 12 solutions en 2024

Picture of Maxime ROY
Maxime ROY
Dans cet article, nous verrons comment optimiser fiscalement votre imposition, que vous soyez chef d’entreprise ou particulier !
Sommaire

Découvrez vos possibilités d’investissement

100% des investissements sont référencés !

L’optimisation fiscale représente une stratégie précise adoptée par les entreprises et les particuliers afin de réduire leur charge fiscale tout en demeurant conformes aux lois en vigueur.

Cependant, il est crucial de souligner que la frontière entre une optimisation fiscale légale et une évasion fiscale illégale peut parfois être floue, dépendant des circonstances individuelles.

Les entreprises et particuliers doivent donc exercer une vigilance constante quant aux implications légales et éthiques de toute stratégie fiscale agressive.

Définition de l’Optimisation Fiscale

L’optimisation fiscale représente une stratégie légale visant à minimiser les charges fiscales d’une entreprise ou d’un individu en utilisant les dispositifs prévus par les autorités fiscales.

Ces dispositifs, conçus pour combattre les inégalités fiscales, sont destinés à être utilisés dans le but de réduire les impôts. Ils peuvent prendre diverses formes, telles que des avantages immobiliers, financiers ou juridiques.

Optimisation Fiscale pour les Particuliers

Voici huit leviers d’optimisation fiscale à disposition des particuliers :

  1. Choix du Régime Fiscal : Il est possible, en fonction de la situation professionnelle et familiale, de choisir entre l’impôt sur le revenu classique et le prélèvement forfaitaire unique (PFU) pour l’imposition des revenus mobiliers, ce dernier pouvant se révéler avantageux à partir d’une certaine tranche d’imposition.
  2. Utilisation des Niches Fiscales : Les particuliers peuvent tirer parti de divers dispositifs tels que le Plan d’épargne retraite (PER) ou le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) pour réduire leur imposition. Il existe 474 niches fiscales en France !
  3. Déduction des Charges : Les charges déductibles telles que les cotisations syndicales, les dons à des associations, ou encore les frais de garde d’enfants peuvent diminuer le montant des impôts à payer.
  4. Gestion des Plus-Values : La gestion des plus-values mobilières et immobilières peut être optimisée en fonction de divers facteurs tels que la durée de détention des biens ou les abattements fiscaux. Les dons peuvent purger la plus value.
  5. Démembrement Immobilier : Cette technique permet de séparer la propriété et l’usufruit d’un bien immobilier, offrant des avantages fiscaux en matière de droits de succession et d’imposition des revenus fonciers.
  6. Statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) : Avantageux pour les propriétaires de biens meublés, ce régime fiscal permet de déduire certaines charges et d’amortir le bien immobilier, entraînant ainsi des économies d’impôt significatives.
  7. Société en Commandite Simple (SCS) : Cette forme de société peut être utilisée comme outil d’optimisation fiscale, offrant des avantages fiscaux aux associés commandités.
  8. Usufruit Viager de Parts de SCI ou d’un Bien Immobilier : Cette technique permet de transmettre un bien immobilier tout en conservant l’usufruit, offrant des avantages en matière de droits de succession et de revenus pour l’usufruitier.

Optimisation Fiscale pour les Chefs d’Entreprises

À l’instar des particuliers, les chefs d’entreprise disposent également de leviers d’optimisation fiscale :

  1. Choix du Régime Fiscal et Juridique : Les chefs d’entreprise peuvent opter pour différents régimes fiscaux en fonction de la structure juridique de leur entreprise et de leur chiffre d’affaires, chacun offrant des avantages fiscaux spécifiques (SAS, SARL…)
  2. Réduction d’Impôt liée aux Investissements : Ils peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu en investissant dans des PME, des FIP ou des FCPI ou encore le Girardin IS qui permet de réduire votre résultat d’exploitation.
  3. Déduction des Charges : Les charges liées à leur activité professionnelle peuvent être déduites de leur bénéfice imposable, incluant divers frais professionnels.
  4. Gestion de la Transmission de Patrimoine : Les chefs d’entreprise peuvent anticiper la transmission de leur entreprise à leurs héritiers pour bénéficier d’un abattement sur les droits de succession, et utiliser des montages juridiques tels que la donation-partage ou la SCI pour optimiser la transmission de leur patrimoine.

En conclusion, l’optimisation fiscale, lorsqu’elle est effectuée dans le respect des lois et des principes éthiques, peut être un outil puissant pour maximiser les bénéfices et protéger le patrimoine, que ce soit pour les entreprises ou les particuliers.

Cependant, une compréhension approfondie des implications légales et une vigilance constante sont essentielles pour éviter tout comportement risqué sur le plan fiscal.

Découvrez vos possibilités d’investissement

100% des investissements sont référencés !

Nouveaux articles
statut impatrié conditions éligibilité avantages

Régime imparités : exemple, éligibilité, exonération, avantages

Voir cet article
Renégocier PRA

Comment renégocier les pénalités de remboursement anticipé ?

Voir cet article
financement banque personne âgée

Financer son prêt immobilier en étant âgé

Voir cet article
Avez-vous aimé l'article ?
Avis / Contenu
Partagez notre expertise