Logo du Groupe FindGest

🌟 Opportunité du moment : Investissement à formule à 5% par an, capital garanti

Décryptage de l’article 293b du CGI >> Mise à jour 2024

Franchise de TVA, éligibilité de l’article 293b en tant qu’avocat, profession libérale, prestataires de services, décryptons ensemble cet article !

Simulation offerte & Instantanée

474 dispositifs fiscaux

75 investissements référencés

Sommaire

L’article 293b du Code Général des Impôts, ou CGI, est un dispositif fiscal destiné aux petites entreprises en France. Avec les récentes mises à jour de 2024, il est essentiel de comprendre les implications de cet article pour mieux gérer vos obligations fiscales.

Dans cet article, nous allons décortiquer l’article 293b du CGI, explorer ses avantages, ses inconvénients, et les changements apportés en 2024.

Qu’est-ce que l’article 293b ?

Les régimes fiscaux simplifiés pour les petites entreprises sont abordés par l’article 293b du CGI. Cela propose une possibilité de franchise basée sur la TVA, ce qui permet à certaines entreprises de ne pas payer la TVA sur leurs ventes, ce qui simplifie leur comptabilité et réduit leur charge administrative.

Quels sont les conditions pour bénéficier de l’art 293b du code général des impôts ?

Tout d’abord, les conditions vont dépendre si vous êtes avocat, auteur, en activité libérale (santé), en freelance ou une activité purement commerciale.

Commençons par nos amis les avocats : 

  • Conditions pour bénéficier de la franchise de TVA en tant qu’avocat :

Différencions déjà activité réglementée et non réglementée

Activités réglementées

→ Chiffre d’affaires de l’année civile précédente (N-1) inférieur à 47 700 €.
→ Chiffre d’affaires de l’année civile en cours (N) inférieur à 58 600 €.
→ Si démarrage d’activité, ajustement du chiffre d’affaires de l’année de création pour déterminer l’éligibilité l’année suivante.

Exemple
Un avocat réalise un chiffre d’affaires de 40 000 € en 2024, il sera éligible à la franchise en base de TVA.

Activités non réglementées :

→ Chiffre d’affaires de l’année civile précédente (N-1) inférieur à 19 600 €.
→ Chiffre d’affaires de l’année civile en cours (N) inférieur à 23 700 €.

Exemple
Un avocat en activités non-réglementées réalisant un chiffre d’affaires de 40 000 € en 2023, vous ne serez pas éligible à la franchise de TVA.

Point d’attention : Si vous générez un CA de 18 000€ en 6 mois en activité non règlementée, il sera calculé à prorata sur 1 an, soit 36 000€, vous serez donc redevable de la TVA

En ce qui concerne les artistes interprète et auteur d’œuvre, nous sommes sur les mêmes plafonds que les avocats.

  • Et pour les activités libérale hors avocat ?

Chiffre d’affaires de l’année civile précédente (N-1 et N-2) :

  •    Ne doit pas dépasser 36 800 €.

Et en même temps, le chiffre d’affaires de l’année civile précédente (N-1) :

  •    Ne doit pas dépasser 39 100 €.

Chiffre d’affaires de l’année civile en cours (N) :

  •    Ne doit pas dépasser 39 100 €.

 Si dépassement, la TVA doit être payée le 1er jour du mois de dépassement.

En ce qui concerne les prestataires de services, les plafonds sont les mêmes que les activités libérales (sauf avocat bien sûr)


Que se passe t-il vous ne respectez plus les conditions de l’art 293b (franchise TVA)?

Allez, encore honneur à nos amis avocats : 

Lorsque votre CA de vos activités réglementées dépasse 47 700 €, vous ne pouvez plus bénéficier de la franchise en base de TVA l’année suivante. 

Si ce dépassement atteint 58 600 €, la sortie du régime intervient dès le 1er jour du mois de dépassement donc vous devez directement facturer avec TVA.

Le dépassement du seuil de chiffre d’affaires pour vos activités non réglementées n’affecte pas le statut de franchise en base de TVA de vos activités réglementées (par exemple : gestion et administration de biens, recouvrement de créances).

Exemple concret
Supposons que votre chiffre d’affaires pour vos activités réglementées en 2024 soit de 56 700 € et un CA de 15 000€ sur un an d’une activité non règlementée, vous pourrez quand même avoir une franchise de TVA sur l’autre partie.

Les conséquences de la sortie du régime de la franchise en base de TVA en résumé : 

Soumission à la TVA

– Dès le 1er jour du mois de dépassement, vous devez facturer la TVA à vos clients.
– Les factures émises dans le mois de dépassement avant le jour de dépassement doivent être corrigées pour inclure la TVA.

Droit à la déduction de TVA sur vos achats professionnels

– Vous pouvez demander à l’administration fiscale de déduire la TVA payée lors de vos achats professionnels dans la déclaration de TVA du 1er mois de dépassement.

Demande de numéro de TVA intracommunautaire :

– Vous devez faire une demande de numéro de TVA intracommunautaire.

Enfin, contactez votre service des impôts des entreprises (SIE) sur votre compte professionnel du site impôts.gouv.fr pour informer de votre sortie du régime de la franchise en base de TVA.

L'exclusivité n'est plus un privilège

Simulez, Investissez, Profitez

Logo Know By FindGest Trouvez votre agence en quelques secondes

Prochainement

Trouvez votre agence en quelques secondes !

Nouveaux articles
Avantages de l'épargne salariale pour les professions libérales

Avantages de l’épargne salariale pour les professions libérales

fin de report d'imposition 150 OBTER

Fin du report d’imposition à travers le 150 OB-TER

simulateur droit de succession

Simulateur droits de succession abattement