Logo du Groupe FindGest

🌟 Opportunité du moment : Investissement à formule à 5% par an, capital garanti

Quel est notre avis sur le Girardin industriel ?

Dans cet article, nous donnerons notre avis si vous souhaitez réaliser un investissement en loi Girardin industriel en 2024. ⬇️

Simulation offerte & Instantanée

474 dispositifs fiscaux

75 investissements référencés

Sommaire

Notre avis sur le Girardin industriel va se baser sur 4 critères :

  1. La flexibilité du dispositif
  2. Le retour sur investissement
  3. Les avantages du dispositif
  4. Les risques liés au dispositif Girardin

Grâce à ces 4 critères, nous pourrons établir un avis le plus précis possible afin que vous puissiez investir ou non dans un Girardin industriel.

Tout d’abord, comment fonctionne la loi Girardin industriel ?

La première étape du Girardin consiste à être éligible à ce dispositif. Pour cela, il est nécessaire de payer au minimum 2 500 € d’impôt.

La deuxième étape implique la recherche d’une société de gestion agréée par l’État qui réalise ce type d’opération. Les plus connues d’entre elles sont Ecofip, Profina, et Inter Invest. Pour ce faire, vous allez effectuer un don à fonds perdus, qui servira à soutenir l’économie des territoires d’outre-mer. Cela se concrétisera par l’acquisition de matériel industriel, mis à disposition sous forme de leasing à une société locale pour une période de 5 ans. À la fin des 5 ans, la société devient définitivement propriétaire du matériel industriel.

Ce matériel industriel peut être une grue, un camion, un utilitaire ou encore une machine purement industrielle.

L’objectif pour l’État est de soutenir la croissance économique et de générer de l’emploi dans nos territoires ultramarins.

La troisième étape, après avoir effectué ce don à fonds perdus, consiste à notifier à l’État, au moment de votre déclaration d’impôt, que vous avez effectué ce fameux investissement Girardin industriel auprès d’un organisme agréé.

En contrepartie de ce don, l’État vous reversera, sous forme de réduction d’impôt, le montant du don versé en année N-1, ainsi que le rendement proposé par la société de gestion. Ce rendement varie entre 10 et 15%, en fonction de la disponibilité des enveloppes de réduction d’impôt.

Avis Loi girardin industriel

Notre analyse d’une opération en loi Girardin

Pour illustrer notre exemple, supposons que vous investissiez 10 000 € en Girardin industriel sous forme de don.

En retour, l’État vous accorde une réduction d’impôt unique de 11 000 €, soit une réduction d’impôt de 110%. Dans ce cas, votre gain réel est de 10%, soit 1 000 €.

Dans cette opération, vous avez perçu, en l’espace d’un an, un gain de 1 000 € ! Il s’agit donc d’une opération rentable.

Néanmoins, cette opération est limitée à votre montant d’impôt. Ce projet Girardin est possible si et seulement si vous payez 11 000 € d’impôt. Ce dispositif est donc limité à l’impôt que l’on paie à la source et plafonné par les niches fiscales existantes en France.

Il est donc impossible de réaliser un Girardin industriel d’un montant de 200 000 € et de percevoir 10% d’intérêt sur 200 000 €, soit 20 000 €/an.

Notre avis sur cette opération est qu’elle s’inscrit dans une approche globale pour réduire son impôt, de réaliser un gain de 10%/an, ce qui va booster la valorisation de votre capital investi. Cependant, il est essentiel de ne pas se limiter à un Girardin industriel si vous souhaitez développer votre patrimoine.

Et la flexibilité du dispositif ?

De nombreuses niches fiscales en France demandent un engagement auprès de l’État, comme le Plan Épargne Retraite, qui vous oblige à bloquer vos fonds jusqu’à la retraite. En ce qui concerne le Girardin industriel, vous percevez vos gains dès l’année prochaine, offrant ainsi une réelle flexibilité pour l’investisseur !

Et le retour sur investissement ?

Percevoir 10%/an avec des garanties conséquentes n’existe pratiquement pas, sauf grâce à cette loi en France. Le retour sur investissement est donc excellent, à condition de payer de l’impôt sur le revenu.

Notre avis sur les risques liés au Girardin industriel

L’investisseur en Girardin est confronté à deux types de risques :

  • un risque fiscal et un risque financier.

Sur le plan fiscal, la réduction d’impôt dont il bénéficie peut être remise en cause par l’administration si les contraintes légales de montage et de gestion des opérations ne sont pas respectées.

Par exemple, si le matériel financé n’est pas exploité pendant cinq ans, cela pourrait entraîner des complications.

De plus, l’investisseur est exposé à des risques financiers en devenant associé d’une Société en Nom Collectif (SNC), pour laquelle il est solidairement et indéfiniment responsable.

Comment pallier à ces risques en investissant à travers un Girardin industriel ?

Dans notre analyse, notre choix s’est penché auprès d’un acteur : Inter invest.

Il propose deux solutions complémentaires dans le cadre du Girardin G3F, offrant une garantie de bonne fin financière et fiscale.

Avec G3F, vous bénéficiez de votre réduction d’impôt quel que soit l’issue.

  • Tous les risques financiers et fiscaux liés aux opérations sont couverts par leur assurance responsabilité civile professionnelle de 20 millions d’euros.
  • De plus, leur assurance responsabilité civile parapluie s’élève à 200 millions d’euros pour les dommages matériels et est illimitée pour les dommages corporels.
  • Les clauses de limitation de recours sont systématiques, et la couverture financière G3F offre 10 millions d’euros, couvrant tous les autres aléas financiers et fiscaux.
image

Un rappel des étapes clés quand vous investissez dans un Girardin industriel

ÉtapeDate Détails
1) SouscriptionAvril de l’année NSouscrivez à une opération de Girardin industriel via un « monteur » spécialisé dans la défiscalisation Outre-mer, tel qu’Inter Invest.
2) InvestissementSeptembre à décembre de l’année NInvestissez les 10 000 € dans la « société de portage » créée par le monteur. Cette société investira dans une entreprise « ultra-marine » (DOM TOM), qui sera liquidée dans 5 ans.
3) Déclaration d’impôtentre avril et juin de l’année N+1Déclarez vos revenus N et mentionnez votre investissement en Girardin industriel sur le formulaire 2042 IOM, ouvrant ainsi le droit à une réduction d’impôt.
Versement de l’administrationAoût de l’année N+1En août, l’administration fiscale effectue un virement de la réduction d’impôt, correspondant à la réduction d’impôt accordée.
Bilan financierFinalement, 9 mois plus tardLe trésor public vous a reversé 110 % de votre investissement en vous permettant de réaliser un gain d’impôt.
Étapes souscription Girardin industriel
Notre avis global sur le Girardin industriel

Notre avis est positif concernant le dispositif Girardin, à condition de choisir le bon partenaire présentant les meilleures garanties pour faire face aux risques financiers et fiscaux.

Si vous ne disposez pas de ces garanties et qu’elles sont insuffisantes, l’État pourrait récupérer la réduction d’impôt versée dans les 5 ans de location.

De plus, en cas de préjudice important et si vous êtes associé d’une SNC (société en nom collectif), l’État pourrait avoir la possibilité de mobiliser des liquidités sur votre patrimoine personnel.

Il est donc primordial de choisir des acteurs de renom, ayant un historique solide, encadrés par l’État, et qui n’ont pas présenté de risques particuliers au cours des dernières années.

Existe-t-il une autre alternative pour se couvrir du risque en loi Girardin ?

Oui, si vous investissez dans un Girardin avec agrément fiscal, c’est-à-dire que Bercy a validé le projet, il ne sera pas nécessaire d’être associé de la forme juridique de la SNC, mais plutôt d’une société purement commerciale.

Vous ne serez pas engagé solidairement et indéfiniment en cas de risques financiers et fiscaux.

Néanmoins, le Girardin avec agrément fiscal est réservé aux contribuables payant au minimum 5 000 € d’impôt.

GIRARDIN INDUSTRIELDE PLEIN DROITAVEC AGRÉMENT FISCAL
Agrément préalable de Bercy ?NONOUI
Minimum à défiscaliser2 500 €5 000 €
Réduction d’impôt maximum40 909 €52 941 €
Via quel type de société de portage créée par le monteur ?SNC (associés solidaires de la dette de la société)SAS (associés non solidaires de la dette de la société)
Type de projets financésLa SNC va diluer le risque sur plusieurs projets et plusieurs exploitantsLa SAS va financer de gros projets (> 250 k€) d’exploitants importants et robustes
Agrément fiscal & plein droit Girardin

L'exclusivité n'est plus un privilège

Simulez, Investissez, Profitez

Logo Know By FindGest Trouvez votre agence en quelques secondes

Prochainement

Trouvez votre agence en quelques secondes !

Nouveaux articles
Avantages de l'épargne salariale pour les professions libérales

Avantages de l’épargne salariale pour les professions libérales

fin de report d'imposition 150 OBTER

Fin du report d’imposition à travers le 150 OB-TER

simulateur droit de succession

Simulateur droits de succession abattement