Aller au contenu

Votre solution pour vos futurs investissements

1- SCPI

Une SCPI, abréviation de Société Civile de Placement Immobilier, est une société qui permet d’investir collectivement dans l’immobilier, sans avoir à acheter directement un bien immobilier.

Concrètement, les investisseurs achètent des parts dans la SCPI, qui va ensuite utiliser cet argent pour acquérir des biens immobiliers, comme des bureaux, des commerces ou des logements.

Les loyers perçus sur ces biens sont ensuite redistribués aux investisseurs sous forme de dividendes proportionnels au nombre de parts qu’ils possèdent. 

En investissant en SCPI, vous allez bénéficier de plusieurs avantages :

  • L’intérêt d’investir dans une SCPI est de ne pas avoir à gérer soi-même les biens immobiliers. Vous n’avez aucune charge mentale, et les loyers qui vous sont reversés sont nets de frais de gestion, de taxe foncière, et de travaux/charges.
  • La rentabilité moyenne se situe entre 4,5% et 6% net, une fourchette supérieure à celle de l’immobilier classique dans de nombreux cas
  • Vous pouvez investir à crédit sur ce type d’investissement.
  • Vous avez une liberté sur le montant d’investissement (à partir de 30 000 euros pour un crédit,  200 euros en investissant votre épargne)

2 - LMNP

L’investissement en LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel) consiste à acheter un bien immobilier meublé (studio, appartement, résidence de tourisme…)

En louant en meublé, vous allez bénéficier de plusieurs avantages :

  • Un prix de location plus élevé qu’en location nue
  • Une fiscalité avantageuse. En effet, les revenus locatifs issus de cette activité sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et sont soumis à un régime fiscal plus favorable que les revenus fonciers. 

En clair, vous allez pouvoir déduire de nombreuses charges de vos loyers qui sont imposés comme les frais de notaire, travaux, intérêts d’emprunts, amortissement du bien…)

  • Avec ces nombreuses charges à déduire, vous allez vous retrouver avec une imposition réduite, voire nulle sur vos loyers.


Exemple :  

Vous achetez un appartement à 100 000 euros à crédit que vous louez meublé pour 600 euros par mois en tant que Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP).

Vous payez 300 euros d’intérêts par mois que vous allez pouvoir déduire de vos loyers. Au lieu d’être imposé sur 600 euros de loyer/mois, vous ne serez imposé que sur 300 euros.

Grâce au régime LMNP, vous pouvez déduire d’autres charges telles que l’acquisition de votre bien immobilier. En passant par un comptable, vous pouvez également amortir fictivement votre bien immobilier sur 25 ans.

Si votre bien a été acheté 100 000 euros, vous pouvez déduire 100 000 divisé par 25, soit 4 000 euros. Si vous divisez encore par 12, cela donne une charge mensuelle déductible de vos loyers de 333 euros.

En clair, si vous soustrayez de vos loyers les intérêts d’emprunt, ainsi que l’amortissement comptable de votre bien immobilier, vous ne serez pas imposé sur vos loyers. De plus, dans le cas d’un déficit, celui-ci est reportable sur les années suivantes.

3 - Coliving

Le coliving est un nouveau concept de logement partagé qui offre des chambres privatives plus grandes que celles d’une colocation, accompagnées d’espaces en commun tels qu’une salle de cinéma et une salle de sport, avec des prestations haut de gamme. 

Bien qu’il commence généralement avec six chambres, le coliving est souvent associé à des loyers plus élevés que ceux d’une colocation.

En investissant dans un coliving, vous allez bénéficier de plusieurs avantages :

  • Un rendement potentiellement élevé. Il ne s’agit pas d’une simple location, les prestations associées permettent de louer plus cher en complément de la flexibilité, du cadre de vie.
  • Une valorisation de votre patrimoine, vous capitalisez pour l’avenir.
  • Un turn-over des locataires moins élevé

 

Exemple: 

Vous achetez une maison de 6 chambres pour 500 000 euros et la transforme en coliving. 

Vous louez chaque chambre pour 600 euros par mois, ce qui génère un revenu locatif total de 3 600 euros par mois.

En comparaison, s’il avait loué la maison en location traditionnelle, il aurait peut-être pu obtenir un revenu locatif total de seulement 1 500 euros par mois.

Vous allez pouvoir fournir des services supplémentaires aux locataires, tels que le ménage et l’entretien régulier des espaces communs, limitant les turns over, augmentant le prix de location et surtout améliorant l’expérience des locataires.