Création d’une SAS : La liberté statutaire pour votre société

Maxime ROY
Maxime ROY

L'excellence financière à portée

Mon message vocal

Une forme juridique très flexible, des clauses permettant d’organiser sa société en amont, la SAS coche toutes les cases… ou presque !
Sommaire

Découvrez vos possibilités d’investissement

100% des investissements sont référencés !

Allez plus loin avec notre simulateur !

Obtenez des recommandations d’investissement en cohérence avec votre situation et vos objectifs.

SAS : Une forme juridique flexible et sur mesure

La société par actions simplifiée (SAS) est une forme juridique offrant une grande liberté statutaire aux entrepreneurs. Dans cet article, nous allons examiner les différentes autorisations et clauses utilisées dans les statuts d’une SAS, ainsi que les risques liés à une rédaction inappropriée des statuts.

Les autorisations et clauses utilisées dans les statuts d’une SAS

Les statuts d’une SAS peuvent contenir plusieurs autorisations et clauses spécifiques, telles que :

  • Les actions de préférence : Il est possible de créer des actions de préférence pour introduire des inégalités entre les associés.
  • Les actions de dépréférence : De même, il est possible de créer des actions de dépréférence pour diminuer les prérogatives d’un associé.
  • Les clauses d’inaliénabilité : Ces clauses empêchent la cession des actions pendant une période déterminée.
  • Les clauses d’agrément : Elles permettent de contrôler les cessions d’actions en imposant l’accord préalable des autres associés.
  • Les clauses d’exclusion : Elles concernent les motifs et les procédures d’exclusion d’un associé de la SAS.

Ces autorisations et clauses donnent aux associés de la SAS une grande flexibilité pour organiser la gouvernance de l’entreprise et gérer les relations entre les associés.

Les risques d’une rédaction inappropriée des statuts

Il est important de rédiger les statuts de la SAS avec soin, car une rédaction inappropriée peut entraîner des risques pour l’entreprise. Voici quelques-uns de ces risques :

  • Risque de nullité : En cas de rédaction inadéquate des statuts, certaines dispositions peuvent être considérées comme nulles, ce qui peut nuire à la validité de la SAS.
  • Risque d’instabilité : Des clauses imprécises ou contradictoires peuvent entraîner des conflits entre les associés et perturber le fonctionnement de l’entreprise.
  • Risque de perte de contrôle : Une rédaction inappropriée des statuts peut permettre à un associé de prendre le contrôle de la SAS, ce qui n’est pas souhaitable pour le chef d’entreprise.

Conclusion

La liberté statutaire offerte par la SAS permet aux entrepreneurs de personnaliser la gouvernance de leur entreprise. Cependant, il est important de rédiger les statuts avec attention pour éviter les risques liés à une rédaction inappropriée. En faisant appel à un professionnel du droit, les entrepreneurs peuvent s’assurer que leurs statuts sont conformes à la réglementation en vigueur et protègent leurs intérêts.

Nouveaux articles
Découvrez de nouveaux articles
réduire mes impôts : 5 solutions pour défiscaliser

Réduire ses impôts en 2024 🏛️ : les 5 solutions pour défiscaliser

Voir cet article
Simulation PER

Simulation de votre PER : Comment calculer la déduction d’impôt ?

Voir cet article
SCPI primovie baisse

Pourquoi la SCPI Primovie a-t-elle baissé ?

Voir cet article
Avez-vous aimé l'article ?
Avis / Contenu
Partagez notre expertise